Disparition de Pierre Agnès, PDG de QuickSilver, surfeur émérite et amoureux de l’océan


Actualité, Sur l'eau / mercredi, mai 9th, 2018

Le 30 janvier dernier, Pierre Agnès était parti pêcher seul, tôt le matin. Quelques heures après, son bateau a été retrouvé inoccupé et échoué sur une plage d’Hossegor. PDG de QuickSilver depuis 2015, passionné d’océan depuis toujours et surfeur talentueux depuis plus de 30 ans, sa disparition a plongé le monde du surf dans un deuil douloureux.

Une disparition tragique pour le monde du surf

Mardi 30 janvier dernier, le PDG de QuickSilver, bien connu de tous les amateurs de surf, Pierre Agnès, est parti pêcher seul en pleine mer vers 7 heures du matin. Deux heures plus tard, sa vedette s’échouait sur une plage d’Hossegor sans personne à bord. Un important dispositif de sauvetage a immédiatement été mis en place, comme c’est le cas à chaque fois qu’une « suspicion d’homme à la mer » se présente, un cas extrême où chaque minute est comptée.

Les recherches ont été suspendues peu après 21h et ont repris dès le lendemain à 7h avec plusieurs bateaux et un jet-ski. N’ayant rien donné, il a été décidé, aux alentours de 14h, de suspendre les recherches. Deux jours plus tard, le groupe californien Boarders Inc, spécialisé dans le matériel de surf, a publié l’annonce du décès de son PDG âgé de seulement 54 ans.

Un passionné de vagues et d’océan devenu champion

Pierre Agnès était un passionné d’océan qui avait surfé presque toute sa vie et à travers le monde entier. Il avait participé à de très nombreux championnats et avait même remporté celui des Landes et le championnat de France universitaire. Longtemps après ses exploits en compétition, il continuait de surfer régulièrement.

Amoureux invétéré des vagues, il avait même traîné sa planche jusqu’à Los Angeles en 1984 lors des Jeux Olympiques où le surf était alors présent en sport de démonstration. En 1986, il avait atteint la quatrième place aux championnats du monde ISA à Newquay, en Grande-Bretagne. Il était alors capitaine de l’équipe de France dans cette compétition renommée.

Un champion de surf devenu PDG

Lorsqu’il était seulement âgé de 23 ans, Pierre Agnès avait lancé sa propre marque de matériel et de vêtement de surf, Omareef. Sans rien en attendre de particulier et seulement pour donner un but plus tangible à sa passion du surf, il a dirigé son entreprise pendant quelques années. Cette expérience lui avait ouvert les portes de la mythique marque de produits pour les surfers, de la combinaison à la planche en passant par le maillot de bain, QuickSilver.

Self-made man par excellence, il avait gravi les échelons jusqu’à se retrouver à la tête de la division européenne du groupe en 2005. Dix ans seulement après, il était nommé PDG du groupe Boardriders Inc., l’entreprise californienne dont dépendent les marques QuickSilver, Roxy et DC Shoes.

Les débuts d’un empire de la glisse

L’arrivée de Pierre Agnès à la tête de l’entreprise n’avait pas tardé à faire du bruit puisque, en 2016, il annonçait le rachat de son principal concurrent, la marque australienne Billabong. Le regroupement de ces deux marques, piliers de l’équipement des sports de glisse comme le surf, le snowboard et le skate promettait un avenir radieux au jeune PDG.

Effectivement, Pierre Agnès espérait ainsi construire un empire qui ferait référence dans le monde du surf et, à l’image de LVMH ou Kering, offrir à toutes ses marques une plate-forme commune et suffisamment performante pour leur permettre d’investir dans l’innovation et le marketing.

Le monde du surf en deuil

Évidemment, son parcours atypique, qui l’a amené à la tête de l’entreprise de référence dans le monde du surf, ainsi que ses talents de surfeur, ont rapidement fait de Pierre Agnès une figure incontournable du monde la glisse. Cependant, au-delà de sa réussite, c’est sa personnalité et sa passion des vagues qui ont marqué le monde du Surf.

Pour les surfers du monde entier, professionnels ou non, proches de Pierre Agnès ou non, le choc est immense et à l’image de la brutalité de sa disparition. Les hommages se multiplient à travers toute la planète et toute la communauté du surf et des sports de glisse en général pleure un homme passionné qui avait tant donné pour la reconnaissance mondiale de leur passion.

Les plus grands champions lui rendent hommage

Les hommages se sont multipliés et beaucoup viennent des plus grands champions. Éric Rougé, shapeur connu à travers le monde entier et pionnier du surf de grosses vagues, a publié un texte dans lequel il rend hommage à « un grand monsieur » qui aura beaucoup fait pour la communauté des surfeurs.

Le numéro 1 du surf français, Jérémy Flores, a également rendu hommage au défunt, qu’il connaissait bien. Effectivement, Pierre Agnès avait pris le jeune homme sous son aile quand il avait seulement 9 ans et l’avait aidé à devenir l’un des plus grands surfer français.

Kelly Slater, le plus grand surfer de tous les temps, 11 fois champion du monde, a, lui aussi, rendu hommage à Pierre Agnès en déclarant ne pas être certain de réussir à faire son deuil d’un homme qui avait si profondément marqué sa vie. Enfin, l’australien Tom Carroll, l’un des premiers surfeurs de tubes a également salué une dernière fois ce « visionnaire ».

Malgré cette tragédie dont le monde du surf ne se remettra sans doute jamais totalement, le groupe Boardriders Inc. poursuit sa mutation et l’œuvre de Pierre Agnès. Le rachat de Billabong a été définitivement entériné le 24 avril dernier et le groupe continue d’avancer doucement mais surement vers des jours meilleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *